EXPOSITION JUSQU'AU 7 MAI 2021

 Exposition : Il réalise des sculptures qui évoluent avec le temps 

Pascal Thomas, est artiste sculpteur pendant son temps libre. Il expose douze de ses œuvres à la médiathèque de Nouvoitou. Une belle découverte. 

Ouest-France Nicole CONQUER. 

Publié le 26/04/2021 

À partir de ce mardi 27 avril et jusqu’au 7 mai, Pascal Thomas expose douze œuvres à la médiathèque. Ça fait si longtemps que Pascal Thomas sculpte qu’il ne sait plus exactement quand ça a commencé. 

Un besoin de volume 

« J’ai toujours fait de la peinture, des aquarelles, de l’huile, puis de la peinture au couteau. Finalement j’avais besoin toujours de plus d’épaisseur », raconte l’artiste de 57 ans. 

« Un besoin de volume. Le laiton a été ma première expérience. C’était acté, je voulais faire de la sculpture ». Une aventure qui a commencé il y a environ 25 ans. Depuis il touche un peu à tout : la pierre, l’acier, le laiton. « Pour l’intérieur et l’extérieur, sans traitement ». 

Il travaille dans son garage à Châteaugiron « enfin surtout dehors dans le jardin. La sculpture produit des fumées toxiques, il est préférable d’être dehors. » Il aime bien être « tributaire du temps ». Comme pour ses sculptures qui changent de couleurs avec le temps. « La rouille à beaucoup de charme. Il est vain, pour nous, de lutter contre le temps, tout évolue et c’est ça qui est intéressant ». 

C’est le moment d’exposer 

La sculpture c’est sa passion, dans sa vie de salarié il est infographe à Ouest-France. Un métier d’imagination qu’il a décidé de pratiquer à 90 % pour se laisser du temps. 

« Depuis que je fais de la sculpture, je n’ai pas d’œuvres pour exposer. Je les offre ou je les garde. Parfois on me les achète ». 

Lorsque la médiathèque de Nouvoitou a fait un appel d’offres pour des expositions, Pascal a compris que c’était le moment de fabriquer plus pour exposer. « J’ai fabriqué entre autres un calamar, un cheval de trait pour l’exposition ». 

Douze sculptures sont installées dans une pièce de la médiathèque. « Je les ai apprêtées pour qu’elles ne salissent pas la salle. » 

Parmi les sculptures, il présentera une girouette, la rescapée d’une collection qu’il a vendue ou offert. « J’adore les girouettes, ça donne de la poésie sur les toitures. Ça force les gens à lever les yeux et à regarder autres choses. » Il a inventé un système de roulement à billes pour qu’elles soient inusables. 

« J’aime recycler » 

Toutes ses pièces sont uniques. « Les copies ce n’est mon truc. De toute façon c’est impossible de faire à l’identique ». Lorsque qu’une pièce le lasse, il détruit et fait autre chose. « Les goûts changent. » 

La matière première, il la trouve chez les agriculteurs, un ami sculpteur lui donne des morceaux d’acier qu’il recycle. « Assembler des aciers différents, c’est intéressant. Et le recyclage ça me parle. Dommage que l’on ne puisse pas prendre des choses dans les déchèteries. Il y a des trésors. » 

Il fait les choses à son rythme et avec ses envies. « Certes parfois la meuleuse fait du bruit, mais quelle satisfaction de produire avec ses mains. » 

Du 27 avril au 7 mai, médiathèque de Nouvoitou, tel. 02 99 37 84 71, aux horaires habituels (réserver à cause de la jauge de 15 personnes liée au virus).
Pascal Thomas : Instagram Kyta_sculpture 










Aucun commentaire:

Publier un commentaire

MUSÉE MARCEL PROUST

  Proust en peinture   Par Alison Moss QDA - 04 mai 2021  Il s'agit de la première opération de mécénat participatif menée par la Mai...